Améliorer la réception en DAB+

N’ayant pas de récepteur DAB+ dans ma voiture, j’ai fait l’acquisition d’un adaptateur qui permet la réception des programmes DAB+ en utilisant l’entrée auxiliaire de la radio de bord. Ce récepteur était très sensible mais malheureusement il avait le défaut de planter quand il reçoit plus de 100 programmes. Je me suis alors penché vers un autre adaptateur plus ressent, un Pure Highway 400. L’avantage avec cet adaptateur, c’est qu’il est facile à installer et permet aisément de cacher les fils. Il dispose d’une base sur piles qui communique sans fils avec le récepteur DAB+. L’ergonomie est bien pensée pour l’utilisation dans une voiture sans (trop) distraire la conduite. Par contre il a 3 défauts de taille: il n’est pas très sensible, comme pour la plupart des radios DAB+ et n’a pas de connecteur pour une antenne extérieur. Enfin, l’antenne de vitre sur film autocollant ne donne pas de très bon résultats, en ville ça coupe et on est très souvent en limite de réception.
Pour améliorer la réception, il faut une bonne antenne dégagée à l’extérieur du véhicule et un préamplificateur d’antenne. En soudant le coaxial de l’ancienne antenne magnétique de mon premier adaptateur améliore grandement, mais c’est encore nettement insuffisant. J’ai donc opté pour un préamplificateur d’antenne à insérer entre l’antenne et l’adaptateur DAB+. J’en ai trouvé un en France dans un Mr Bricolage prévu pour améliorer la réception de la TNT qui couvre également  la bande DAB+ autour de 200 MHz. Il filtre tout ce qui est au dessus de 700 MHz, ce qui est utile pour bloquer les perturbations du réseau GSM. L’alimentation se fait en fantôme (par le câble coaxial). En mettant un injecteur 5V sur la même prise d’alimentation USB que l’adaptateur DAB+, je peux ainsi alimenter le préamplificateur sans excès de câblage.  Cet injecteur est de la marque Delock et on le trouve facilement sur internet.
Le résultat est proche de l’ancien récepteur que j’avais. Il est ainsi possible d’étendre la réception bien au-delà de la zone de couverture prévue et surtout éviter les coupures de réception dans les zones urbaines denses.
Cette solution s’adapte pour tout récepteur DAB disposant d’une sortie d’antenne extérieur et le prix du préamplificateur avec l’injecteur 5V voisine les 35 euros.
Il faut bien sûr que je vous rende attentif que la modification que j’ai fait fait certainement tomber la garantie du récepteur DAB en soudant le câble coaxial directement sur la languette de connexion de l’antenne de vitre et sur la masse du récepteur.
Pour réaliser cela il faut:
1 injecteur USB 5V Delock
1 préamplificateur d’antenne pour la TNT Optex
1 antenne magnétique pour le DAB (200 MHz)
2 adaptateurs Fiches TV vers fiche F

Cela peut bien sûr s’adapter en fonction du système déjà installé et vous le faites bien évidemment sous votre responsabilité.

Bon amusement en DAB+ 🙂

Retour à la station pour…

…pour faire un peu de nettoyage ! et accessoirement faire quelques QSO. Du nettoyage, surtout dans mon log:

Upload de 3 ans de QSO dans LoTW (si-si, j’ai presque honte…).

Upload de 9 ans de QSO dans E-QSL, là j’ai moins honte car j’étais à 2 doigts d’abandonner ce système tant l’interface web est lente et désuète…  mais voilà, il y a le support de E-QSL dans CQRlog (Linux) et cela simplifie grandement cette tâche !
Je devrais maintenant pouvoir envoyer mes QSO dans ces 2 systèmes en ligne plus régulièrement.

Dom.

Un ballon-sonde d’une école de la région de Stuttgart s’écrase au Locle !

On connait les nombreux projets pédagogiques des écoles et l’attrait de ces projets pour le spatial.
Hier, c’était le lancement d’un ballon dont la nacelle a été conçue par des étudiants du gymnase Robert-Mayer à Heilbronn au nord de Stuttgart en Allemagne. Celui-ci poussé par la forte bise est descendu plein sud pour traverser une partie de l’Alace, entrer en Suisse et terminer son vol dans un sapin dans un cartier de villas sur les Monts au Locle.

Hors personne ne pouvait imaginer que ce ballon allait faire une telle distance et surtout pas moi… J’ai eu connaissance de ce projet que cet après-midi quand Steffen, le professeur responsable du projet sonne à ma porte. Je ne le connaissais pas jusque là et c’est en regardant sur internet qu’il a pensé trouver quelqu’un qui connaît ce qu’il cherche. C’est alors qu’il m’explique la situation et m’indique l’endroit de la dernière trame reçue avec la position du ballon. Mais là il était à plus de 300m en dessus du sol et n’a ensuite plus donné aucun signe de vie. Ce n’est qu’en désespoir de cause qu’il me demande de l’aide pour retrouver la nacelle qui dispose de 2 caméras, des équipements de mesure et de radiolocalisation (GPS et APRS). Il a fait plus de 300 Km pour venir jusqu’ici. Il m’a dit que les étudiants ont beaucoup travaillé pour ce projet et ne pas retrouver la nacelle serait une énorme déception pour ces jeunes gymnasiens.

Nous étudions la carte et il me montre une estimation d’impact, alors nous nous y rendons mais les recherches sont restés vaines. Il y a tant d’endroits à chercher, il fait un froid de canards, et ceci sans aucun signe de vie du ballon. Après avoir scruté les alentours, il fallait se rendre à l’évidence. C’est alors que Steffen me dit vouloir encore regarder plus loin sur la route des Monts et s’il y a rien on abandonne. Finalement à deux doigts d’abandonner, bien loin de l’impact estimé qu’il voit le parachute rouge joncher le sol, mais la nacelle elle reste introuvable. Alors je cherche quelqu’un autour des villas, mais il y a personne. Je remarque alors que la ficelle qui tenait la nacelle avait cassé et je me suis dit que la nacelle ne pouvait pas être bien loin. Finalement c’est Steffen qui l’a appeçu le premier, elle était à moins de 20m de là, pendue dans un sapin à 4 mètres de haut. C’est avec une planche que l’on trouve proche d’une maison que nous avons pu la déloger.

Steffen était comme fou de la retrouver et exprime sa réelle satisfaction de pouvoir rapporter le ballon et la nacelle intacte à ses étudiants en Allemagne. Un bref passage chez moi pour se réchauffer, il ouvre la nacelle et constate que tout était encore fonctionnel, par contre l’antenne a cassé à sa base, c’est ainsi la raison pour laquelle elle est restée muette.

Alors que la météo nous a annoncé une vaque de froid en provenance de Russie, la nuit passée ce fut le vent de Heilbronn…

Dans le cadre de la formation des étudiants, il y a une étroite collaboration en Allemagne entre les écoles et les radioamateurs avec le DARC me dit Steffen. Le radioamateurisme est une excellente plateforme pour faire de la formation aux étudiants, notamment dans le domaine spatial. Ce projet de ballon en est au tout début m’a-t-il dit et cela va continuer avec un projet ARISS qui permettra d’établir une liaison avec ISS le 24 octobre de cette année. L’école veut aussi créer un radio-club dans ses murs.

Liens:
Robert-Mayer-Gymnasium Heilbronn
Page des projets radioamateurs

Amsat AO92

Avec la baisse de l’activité solaire, mes envies d’exploration des possibilités qu’offrent le radioamateurisme reprennent le dessus. Depuis quelques temps j’avais envie de refaire un peu de trafic satellite. N’ayant de loin pas un équipement adapté à cette activité, je rejoins une solution relativement facile qui consiste à utiliser les de plus en plus nombreux satellites avec transpondeurs FM (relais cross-bande). Sur certains satellites, cette opération demande malgré tout une bonne antenne directive avec du gain, ce qui n’est pas mon cas. Hors depuis peu, le satellite AO92 (Fox-1D) dispose d’une excellente réception qui permet déjà d’utiliser mon installation destinée aux QSO locaux, à savoir un TRX bi-bande et une antenne omnidirectionnelle. Le mode FM simplifie aussi grandement les effets doppler bien connu par tout ceux qui pratiquent la même chose en SSB ou CW.

Le satellite transite du nord au sud et quand il passe à l’ouest, c’est le plus favorable pour moi, c’est là que j’ai le moins de relief et donc les meilleures chance de faire des QSO avec une antenne omnidirectionnelle.

On apprécie quand les utilisateurs pratiquent le trafic avec discipline et un esprit de partage du « payload », ayant un temps de quelques minutes d’utilisation par passage sur une seule et unique voie de communication. Ceci est particulièrement convivial et jusqu’à maintenant je n’ai pas à me peindre sur ce plan-la. Il faut dire que les passages à l’ouest permettent de communiquer uniquement avec l’Europe de l’ouest, on élimine ainsi le « bordel » des passages plus à l’est où il y a beaucoup plus de participants et bien moins de discipline, notamment quand on se rapproche de la Russie. Ainsi il est très facile de faire de bons QSO sympa. Pour que cela se passe bien, il faut juste respecter quelques règles simples: Faire des messages très courts et laisser une chance aux autres par exemple appeler ou répondre qu’une fois sur deux ou se limiter à deux ou trois QSO par passages. Cette discipline permet  à un maximum de station de faire au moins un QSO et cela évite les frustrations qui vont inéluctablement se traduire en QRM. Un QSO se fait en 2 ou 3 échanges avec les indicatifs, le rapport d’écoute et le locator.

Voici un exemple du QSO de ce matin à 10h41 UTC avec M0NPT:

Si l’on souhaite améliorer les performances, notamment essayer de contacter les stations les plus lointaines, l’utilisation d’antennes directives motorisées sont indispensables. Ainsi cela permet aussi alors d’utiliser les satellites avec transpondeurs en SSB à condition d’avoir la possibilité d’émettre en duplex entre les 2 bandes.

Liens:
Caractéristiques de Fox 1D (AO92) (En anglais).
Logiciels de prédictions: G-Predict, Amsat Droid.

Dom HB9HLI.

W7EJ silent key

J’apprends ce soir avec stupeur le décès de James Sullivan W7EJ. Certes je l’ai rencontré qu’une seule fois, c’était à l’occasion d’une visite à sa station dans la région de Casablanca au Maroc (CN2R) en 2011, juste après le CQWW qui avec HB9HLM, HB9CVC, F5VLY, HB9EOU et CN8PA, nous avions participé sous le call de CN1C aussi dans la région de Casablanca. Nous avons été très bien accueils et cette visite était très valorisante compte tenu de la notoriété de sa station. Apprendre ce soir son décès est un choc et j’ai une pensée pour sa famille.

Voir la nouvelle parue dans le forum de DXNews

Dom HB9HLI

L’USKA dans le brouillard

J’ai reçu cette semaine le matériel de vote pour les objets soumis à l’assemblée des délégués de l’USKA. Cette année j’ai décidé de suivre à la lettre la demande du comité de la Sune, c’est à dire tout simplement participer au vote.

Sur le matériel de vote, les 7 objets soumis sont tous documenté sous la forme d’un lien sur le site internet de l’USKA avec des URL d’environ 50 caractères. Je me dis que  cela doit être plus simple en partant du site directement. Dans la partie traduite, je ne trouve pas ces documents, même connecté à mon compte. L’allemand étant à un niveau scolaire, j’arrive tant bien que mal aux documents dont la page d’accès est traduite en français. Si les points 1 à 4 paraissent évidents, les points 5 à 7 portent sur des modifications de statuts. Les liens ouvrent un document PDF qui est en allemand et mon niveau scolaire ne me permet pas de comprendre ce dont on me demande de me prononcer. Aussi j’essaye d’utiliser une traduction avec des outils comme Google Translate, mais la traduction est si mauvaise qu’il est impossible de pouvoir influencer mon vote. Aussi je me suis dit qu’après tout, pour les objets dont je ne peux pas savoir exactement ce que je dois voter, j’ai décidé que la meilleure solution est de voter NON et favoriser le statut quo.

Dans un pays comme la Suisse, où le multilinguisme fait partie de la constitution, ne pas disposer du matériel de vote dans sa langue est contraire à un vote démocratique. Il favorise l’absentéisme et donne un signal clair au comité de l’USKA de ne pas s’occuper des minorités du pays. Si chaque membre de l’USKA de Romandie et du Tessin sont dans le même cas que moi décide de voter et adopter ce comportement, il est démontré que cela peut influencer le résultat d’un vote. Une région minoritaire peut gagner quand il y a une mobilisation forte, cela est arrivé il y a peu dans le cas du vote de la planification hospitalière dans le canton de Neuchâtel où une forte mobilisation des villes du haut, minoritaires, qui ont fait basculer le votre contre l’avis du conseil d’État.

La traduction des documents est un élément de base pour une association nationale. Elle contribue à une meilleure communication entre son comité et ses membres. La différence culturelle ne doit pas être un obstacle mais une richesse.

Il y a un autre point que j’aurais bien voulu m’exprimer sur cette carte de vote, c’est le nouveau règlement du contest H26, dont la demande faite par les sections de Genève, du Valais et de Neuchâtel. Cet amendement a été balayé avec une belle pirouette par le comité de l’USKA à l’assemblée des délégués. Ce contest est celui que l’on fait avec les sections et sert souvent comme l’activité phare. Avoir changé le règlement si discrètement et ne pas avoir consulté les sections ou les membres de l’USKA est une forme de dictât inacceptable. Je ne discute pas sur le nouveau règlement en lui-même mais la façon dont il a été imposé. J’ai alors décidé ne ne pas participer à ce contest.

En conclusion, s’il en faut une, vu d’ici L’USKA est dans un épais brouillard.

Dom. HB9HLI.

QSO ARISS avec l’école comunale de St. Sylvestre (F)

Aujourd’hui à 14h20, un QSO ARISS a eu lieu avec l’école communale de St.-Sylvestre en France. Le fait que Thomas Pesquet s’exprime en français motive beaucoup les radioamateurs francophones et j’en fais partie. Seulement voilà c’est un mercredi et comme la plupart d’entre-nous, le mercredi je suis au travail. Alors la solution était de mettre une station en veille avec un système d’enregistrement automatique. L’avantage de l’ID-5100, c’est qu’il dispose de la possibilité d’enregistrer les QSO sur de la mémoire SD. N’ayant pas de système de tracking, j’ai utilisé l’antenne colinéaire omnidirectionnelle que j’utilise pour le trafic local. Autre inconnue, c’est combien de temps je pourrai écouter ISS habitant dans une région entourée de montagnes. C’est avec surprise une fois rentré du travail que tout le QSO entier est dans la boîte. La qualité de réception est même parfaite. Aussi pour en faire profiter à tout le monde, voici l’enregistrement:

Ce qui est génial, se sont les descriptions de Thomas Pesquet sur les aspects de la vie courante. Il aime faire des photos à travers les hublots et partager ces moments sur Twitter. Le fait qu’il s’exprime en français est encore un plus. Sur la photo qui illustre cet article il explique comment se passera Noël à bord et qu’il dégustera avec ses collègues ce qu’il y a dans cette boîte qui flotte en apesanteur, une succulente langue de bœuf. Voilà qu’il me met l’eau à la bouche !

J’en profite de vous souhaiter une joyeuse fête de Noël et une bonne année 2017.

Dom. HB9HLI

DXLog, bientôt pour Linux

Bonne nouvelle, une version beta de DXlog pour Linux est en cours développement. Il s’agit bien d’une version native.
D’après la version pour Windows (TM), DXLog permet d’être utilisable pour la plupart des contests HF. Il dispose de tout ce qu’on a besoin pour un bon log contest.
Enfin une version native Linux moderne de log contest. J’ai hâte de l’essayer.

Pour l’instant il faut attendre la publication prochaine de DXlog pour Linux, mais je n’ai pas reçu de date. A suivre…

Site web ici.
Documentation ici.

Propagation des ondes exceptionnelle en VHF

En rentrant du travail ce vendredi, je suis allé voir avec cette météo de haute pression si ça pouvait permettre de faire des contacts à longue distance en VHF sur 144 MHz. A cette période de l’année, c’est courant que les ondes peuvent être réfléchies sur la couche troposphérique. Dès que j’ai enclenché le récepteur, ce fut incroyable. Il y avait des stations partout avec des pile-up, on se croyait sur ondes courtes. Ça a mal commencé, l’ordinateur de la station refuse de démarrer avec un bruit qui laisse penser à une panne matérielle. Alors je met à la place mon PC portable et peut commencer à restorer mon log. Là je suis content du backup automatique de Cqrlog ! Rapidement mon log est opérationnel et je peux enfin commencer le trafic radio. D’abord je suis bluffé par le signal des station tchèques, j’ai jamais vu des signaux pareils. Depuis 1980 je n’en avait jamais entendu que à deux reprises en 2012. Finalement j’en contacte plusieurs, mais le signal le plus fort est OK0ES (vidéo). Dans mon trou en altitude, je contacte aussi un OZ (Danemark) avec l’antenne au sud.  (au nord j’ai une énorme colline), plus de 1000 km… Puis des anglais et le nord de l’Allemagne près de la frontière polonaise. Au cours de ces contacts, j’ai aussi eu la surprise de retrouver sur ces ondes VHF des amis que je n’avais plus entendu depuis pas mal d’années. Quel bonheur !

 

QSO date Time on Callsign Band
2015-10-23 20:02 M0VXX/P 2M
2015-10-23 19:12 OK1WIP 2M
2015-10-23 19:05 DK2KK/P 2M
2015-10-23 18:52 DH3NAN 2M
2015-10-23 18:49 OZ1BEF 2M
2015-10-23 18:40 DL4DWA 2M
2015-10-23 18:27 DH8BQA 2M
2015-10-23 18:14 OK1DOL 2M
2015-10-23 18:11 F6GNR 2M
2015-10-23 17:55 G0GXT 2M
2015-10-23 17:55 DL2VNN 2M
2015-10-23 17:35 OK1ES 2M
2015-10-23 17:14 G4HGI 2M
2015-10-23 17:06 OK7BA 2M
2015-10-23 16:42 OK1TEK 2M
2015-10-23 16:42 OK1TEH 2M
2015-10-23 16:39 F5MLJ 2M
2015-10-23 16:37 F4FRG 2M
2015-10-23 16:24 F6APE 2M

Protéger son équipement en contest ou expédition

Pour le contest IARU HF de juillet dernier, j’ai mis à disposition mon K3 pour la partie 160m SSB. Ma préoccupation était bien évidemment, pour un appareil de cette classe, de le ramener intact au QRA après le contest. Le souci est que pour monter au chalet, on charge notre matériel dans un véhicule tout terrain avec toute sorte d’autres objets susceptibles de tomber avec les secousses à cause du chemin très déformé. En discutant avec Pierre-Yves HB9OMI, il a la possibilité de fournir des flight cases permettant d’insérer le K3 ou tout autre station dans un compartiment parfaitement prévu. Ainsi, même avec un choc important, la mousse contenue dans le flight case joue son rôle d’amortisseur et évite aussi tout contact direct avec les autres objets. Selon lui les antennes peuvent aussi voyager en flight cases, par exemple une Steppir genre DB18E trouve ça place en sécurité dans une telle boîte. Le pire qui peut arriver, c’est de découvrir de la casse lors d’un transport pour un contest ou une expédition car le temps de montage est souvent calculé juste et tout incident peut compromettre le début de l’activité radio. Franchement, je recommande cette solution personnalisée et n’hésitez pas de demander des infos à Pierre-Yves. (hb9omi AT bluewin . ch)